Newtown chéri

Lorsqu’on pense à Sydney, on pense aux plages de Bondi ou de Manly, ainsi qu’à la City, le centre ville aux hauts buildings, le tout sous un ciel d’azur.

Oui c’est ça Sydney, mais c’est aussi pleins d’autres choses. Et dont certaines qui vaut vraiment le détour.

Aujourd’hui je vais vous parler de mon coup de foudre dont je ne me suis toujours pas lassée : Newtown.

Newtown c’est là où je vis en  ce moment. C’est aussi à 30 minutes en voiture de l’aéroport, donc autant dire qu’il ne m’a pas fallu longtemps avant d’avoir mes premiers émois.

Newtown, c’est l’un des nombreux « suburb » de Sydney (on pourrait traduire par banlieues, Sydney étant divisé ainsi). Et c’est sûrement son suburb le plus branché.

On est en effet ici très loin de l’image que l’on se fait habituellement de Sydney et de l’Australie. Quand j’ai vu Newtown pour la première fois, ça m’a fait pensé à un petit San Francisco.

Ce sont des photos de la rue principale de Newtown, King St. On y trouve un grand nombre de très bon restaurants et de bars.

Newtown est donc un ensemble de bâtiments avec de vieilles façades de toutes les couleurs. Ses habitations sont d’ailleurs aujourd’hui protégées et ne peuvent plus être détruits aussi facilement pour laisser place à des immeubles plus modernes. Mais ce qui fait l’une des particularité, ainsi que la popularité de Newtown, ce sont ses graffitis.

 

Ainsi, Newtown est dans une sorte d’évolution permanente, tout en gardant le même visage. Et c’est cool!

Mais Newtown, ce n’est pas que les bâtiments, c’est aussi ces habitants!

Parce que Newtown, c’est le berceau des Hipsters, par ces magasins de seconde main, son marché bio, ces restaurants vegans et sans gluten et ces librairies à l’ancienne. Mais c’est aussi la maison des Punks, des Grunges, qui se retrouvent dans le parc longeant le plus vieux cimetière des colons, où jouent des Métaleux à la sortie de la station de train, où militent des militants de tous types et pour toutes les causes le long de la rue principale, où les couples gays et lesbiens peuvent se promener librement mains dans la mains, et où vont et viennent des hommes et des femmes en costumes et tailleurs, café à la main, se dirigeant vers la City, et des étudiants vers l’University.

Et tout ce beau monde ira se retrouver ce soir au coin du bar, dans les beer garden de Sydney.

thebankbeergarden3

Pas une image de moi, je ne pouvais pas prendre de photo de l’intérieur. C’est donc le beer garden du bank Hotel

Newtown, c’est une banlieue hétéroclite, où des millions d’histoires semblent habiter ses murs… Pourquoi ces quatre petites maisons collées les unes aux autres aux noms de fleurs? A qui appartiennent ses vieilles peluches accrochées aux camions de pompiers? Quels étaient les noms inscrits sur toutes ces tombes, maintenant effacé par le temps? pourquoi il y a-t-il des lions chinois en pierre à l’entrée de la vieille maison devant laquelle je passe? Pourquoi il y a-t-il une statue de chien en fer sur un piédestal en face de la gare? Toutes ces questions dont je ne trouverai surement jamais de réponse, et c’est peut-être tant mieux.

Newtown, c’est une banlieue artistiques et jeunes. C’est ce genre d’endroit qui fait naître des modes, des courants de pensée, des mouvements politiques, et qui ainsi inspire. Si quelque chose de nouveau apparaît, c’est exactement dans ce genre d’endroit.

Et c’est pour tout ce que j’ai pu dire plus haut que j’aime Newtown et que je ne m’en lasse toujours pas.

 

A la prochaine!